[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 379: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 379: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
Consulter le sujet - C'est ainsi chaque année

C'est ainsi chaque année

C'est la rentrée ! Il est temps de dire au revoir à ses parents, à son chien, ou à l'hibou de la famille. C'est maintenant l'heure de prendre place dans le train en direction d'une nouvelle aventure à Poudlard, l'Ecole de Sorcellerie. Et oui ! Bienvenue à Poudlard ! Les première année, suivez Hagrid, le demi géant. Il peut faire peur, mais vous verrez, il est gentil. Pour les autres années, vous connaissez le chemin !

C'est ainsi chaque année

Message par suditidus » 18 Janvier 2013, 21:27

La nuit venait à peine de quitter Londres, que des dizaines et des dizaines de familles s'étaient retrouvés dans cette gare, en plein centre de Londres. Comme chaque année, à la même époque, les plus farfelues des Anglais disparaissaient, au croisement d'un muret.

Tout simplement, parce qu'ils traversaient pour rejoindre la voie 9 trois quarts. Cette voie était bien évidemment réservée à cette partie de la population, aussi connue comme des Sorciers.

Mais cette année était particulière, car cette année, tout le monde y allait avec le sourire, la sérénité qu'on pouvait lire sur chacun des visages de ces familles. Mais il n'y avait pas que ça, on pouvait y lire également de la tristesse, de voir partir loin, encore une fois - ou une première fois - leurs enfants qu'ils chérissent tant.

Et c'est à ce moment là que chacun, se racontant les péripéties vécues durant les vacances d'été, montaient dans le train, avec un regard toujours vers l'arrière s'assurant ainsi que les parents ne les avaient pas suivi.

C'est ainsi que commençait l'année. Des parents tristes de perdre leurs petits durant quelques semaines, tandis que ceux là étaient ravit de retourner à Poudlard.
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 189
Inscription : 12 Août 2012, 20:04
Localisation : Caen, France
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par Josh Castle » 21 Janvier 2013, 19:20

1er Septembre 1998

Ah ! Retourner à Poudlard, que de bons souvenirs, en mémoire. Le professeur Castle avait tout préparé pour que tout soit prêt et comme tout le monde le sait, c'est généralement dans ces occasions là que rien ne se passe comme prévu. Le nouvel enseignant de Métamorphose avait soigneusement préparé ses bagages et avait disposé ses affaires sur une chaise pour ne pas perdre de temps et être aux premières lueurs de la journée au train, à la voie neuf trois-quart. Il avait aussi mis son réveil à l'heure pour qu'il soit réveillé à temps, au moins les moldus pourraient lui être d'une précieuse aide en ce premier jour.

Il ouvrit les yeux, jetant un coup d'oeil à travers les volets de sa chambre, il constata qu'il n'y avait aucun rayon de soleil, que le jour ne semblait ne pas encore s'être levé, finalement le réveil ne lui avait pas servi et il semblait même qu'il s'était éveillé bien avant l'heure prévue. Il se leva donc, se servit un bol de thé et alors que le rouleau à pâtisserie et la poêle s'agitaient tous seuls pour lui préparer des pan-cakes, il alla prendre une douche fraîche pour le sortir des rêves embrumés de la nuit. Une fois qu'il fut lavé, brossé et habillé, il se plaça devant la fenêtre de sa chambre et constata que le soleil ne risquait pas de se lever car une violente pluie s'abattait sur Londres.

Il jeta un rapide coup d'oeil à sa montre et eut l'horreur de voir l'heure : 11h57. Il n'avait que trois minutes précisément pour atteindre le Poudlard Express s'il ne voulait pas le louper et Merlin savait que ce train n'était jamais sauf en cas de force majeure ou d'accident grave, ce qui n'arrivait qu'une fois tous les trois-cents ans si l'on se fie aux relevés de la société Hogtrain. Il se jeta donc sur sa veste, prit un pan-cake dans la bouche et parti directement en transplanant pour arriver à la voie neuf trois-quart juste à temps pour entendre le chef de gare crier : "En voiture !" aux derniers arrivants. Le Professeur Castle entra donc dans le train et finit de manger son Pan-cake dont il ne lui restait qu'une bouchée juste avant que le train ne s'ébranle, marquant le départ du convoi direction Poudlard.
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 32
Inscription : 19 Janvier 2013, 14:04
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par CapeTour71 » 22 Janvier 2013, 20:16

Le Poudlard Express ! Cette énorme machine métallique qui relie le monde Moldu au monde Sorcier !
S’il y a bien un jour de l’année que j’apprécie plus que les autres, c’est bien le premier jour de septembre, car c’est à ce moment-là que je redeviens qui je suis ; un sorcier !

Quitter mes parents n’est pas chose aisée, certes, mais le fait de retrouver mon école, mes professeurs et surtout mes amis atténue mon chagrin, et puis j’ai eu le temps de m’y habituer, je rentre en deuxième année !

Sur le quai, je retrouve mes amis de première année. Etant fils unique, il m’est difficile de parler magie avec d’autres personnes que mon père en dehors de Poudlard. J’adore parler de magie avec lui, c’est un sorcier très puissant qui s’occupe vraiment bien de moi. Cette année, j’ai eu le droit à la fameuse conversation père-fils concernant les filles ! Il m’a prévenu que certaines filles usaient de filtres d’amour pour conquérir les jeunes sorciers mais je ne suis pas certain que des sorcières de seconde année sachent réaliser un filtre d’amour assez puissant pour que je tombe sous leur charme…
Parmi mes amis, il y a David Abbas, lui aussi est un sang-mêlé, nous sommes dans la même classe et nous avons tous deux une passion pour les potions, ce qui nous donne beaucoup de sujets de conversation !

David et moi disons au revoir à nos familles respectives puis nous montons dans le train. Les compartiments étaient déjà pleins à cette heure-ci. C’est alors qu'un autre ami de première année nous invita à prendre place dans son compartiment situé en face de celui où se trouvait Benjamin Niggard, un élève de Serpentard dont nous aimons bien nous moquer car Monsieur défend ses valeurs de Sang-Pur. Nous commençons alors à parler de nos vacances. David nous raconta comment il avait réussi à dégnommer son jardin lorsque le Poudlard Express se mit en route vers Poudlard !
[align=center]"N'aie pas pitié des morts. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour."[/align]
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 29
Inscription : 13 Août 2012, 06:42
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par Abigail A. Eddings » 28 Janvier 2013, 19:55

"Debout Abigail allez ! Va fermer ta valise ou sinon tu n'aura pas le temps et je t'ai prévenu que je ne t'enverrai rien que tu n'ai oublié ! Allez allez !!"

Qui était cette personne qui hurlais dans les oreilles de la jeune Gryffondor ? Tout simplement sa tendre maman... Et oui, Abigail n'avait pas terminé sa valise et il lui restait trente minute avant le départ du Portoloin qui l’emmènerai prés de la gare de King's Cross pour le premier Poudlard Express de l'année. Mais la demoiselle, comme d'habitude par stressée, s'était dit qu'elle terminerai ses bagages avant de partir. Roo il ne restait presque rien a mettre dedans... Les Parents sont-ils plus stressés que les enfants ??

Abigail grogna tout en se frottant avec son oreiller. Fini les grandes vacances... Retour au boulot pour une sixieme année de magie... La blondinette rouspetta un instant, puis sauta de son lit tout en regardant sa mère avec un air de défi : "je te pari que je serai prete avant toi ! Haha" Et sans que la maman puisse répondre, la blonde jeta tout se qui trainait dans sa chambre qui pourrai etre utile a Poudlard et ferma violement la grosse malle.

"Voiiiila ! Maintenant douuuuche !"

La pauvre maman leva les yeux au ciel avant de retourner vaquer à ses occupations avant l'heure du départ. Blondie regarda dans son armoire pour vérifier qu'elle n'avait rien oublier et rouvrit sa malle pour prendre des vêtements. Oui, une fille c'est compliqué le matin, cela ne sais jamais ce que cela veux mettre... Les filles, vous comprendrez Abi. Une bonne douche, un jus d'orange et une tartine, et elle était prête pour le départ. Sourire vainqueur a sa mère qui rigola. Le papa était parti au travail depuis plusieurs jours, et Abi salua les domestiques, avec qui elle s'entendait a merveille.

"A Noël tout le monde !!!"

Départ pour le portoloin, et arrivée a la Gare. Direction la fameuse voie 9 3/4. La blondinette cherchait son meilleur ami des yeux. Pas de trace. Pas de copines non plus. En même temps, vu l'heure, tout le monde avaient surement embarqué. Mais elle était "large". Ce retournant vers sa mère, qui avait déjà les yeux pleins de larmes, elle attendit le sermon annuel habituelle "ne fais pas de bêtises, pas de punitions, pas d'aventure, pas de pitrerie. Tu te tiens tranquille... Etc etc..." Abigail embrasse fort sa maman tout en lui promettant les doigts croiser dans son dos. Sourire angélique de vélane. Ca marche toujours !

Eddings salua sa maman tout en rentrant dans le train. Elle allait lui manquer, comme sa vie au manoir et les vacances. Mais bon, les études sont importantes et elle a une vie plutôt sympathique a Poudlard ! Elle fit un petit tour dans le train, et comme il commençait a avancer, elle trouva un coin dans un wagon vide. Regardant autour au cas ou une tête connue arrivait, elle haussa les épaules et s'installa tout en mangeant un chewing gum magique qui change de gout aléatoirement. Elle regarda le paysage de Londres s'envoler, et se mit a rêvasser.
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 124
Inscription : 11 Décembre 2012, 20:42
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par Nathaniel McArthur » 28 Janvier 2013, 20:26

Sa mère s'affairait comme une folle autour de lui, qui se contentait de lire un livre, tranquillement installé sur son lit. Chaque année, c'était le même refrain. Oui, il était effectivement assez grand pour faire ses valises tout seul. Oui, il aurait pu y dépenser de l'énergie et oui, il aurait pu s'en préoccuper un peu. Mais en réalité, lorsqu'on avait une mère comme la sienne qui se chargeait de tout et vérifiait de toutes manières tout ce qu'il faisait, autant qu'elle le fasse à sa place. Son frère se moquait souvent de lui en disant qu'il était vraiment le fils à sa maman, mais qu'y pouvait-il? Sa mère ne lui faisait jamais confiance pour les valises. Quoi qu'il fasse, elle se trouvait à mettre le nez dedans et à y rajouter 36 autres pulls, 3 autres tonnes de bouquins et de quoi nourrir une armée pendant une guerre. Peut-être s'attendait-elle encore à ce que la guerre éclate cette fois-ci... Elle avait peur, il le voyait dans ses yeux. Mais le monde sorcier était à présent débarrassé de tout ce qui y causait problème. Le Seigneur des Ténèbres mort, les Mangemorts derrière les verrous, qui pourrait troubler le calme à Poudlard? Surtout maintenant que Potter était parti. Ce serait étrange... Nouveau et particulier, cette année... Sans Malfoy et Potter qui se tireraient dans les pattes, sans guerre, juste la paix... Des couloirs où les élèves vivraient normalement, pas de disparitions, pas de tortures. Un frisson le parcourut de haut en bas. Il ne parvenait toujours pas à croire que tout cela était fini.

Lorsqu'il vit sa mère finir de s'affairer autour de sa valise, il se leva et alla prendre une douche rapide et se changer. Il savait qu'il y avait dans sa valise tout ce qu'il fallait et plus encore. Il se changea, s'habilla avec son élégance habituelle: un polo parfaitement repassé, un jean dont la coupe parfaite le mettait en valeur, des chaussures de cuir cirées, une veste en cuir, des lunettes de soleil. Il était parfait, tout simplement. Le temps qu'il descende, sa mère était encore à courir dans tous les sens, notamment pour préparer un pique-nique pour Abi' et lui dans le train. Il prit la malle et la chargea dans la cheminée, criant à la volée: "Retrouve moi là-bas!" Ils étaient en retard, comme toujours. Il n'aimait pas arriver trop tôt, cela laissait à sa mère beaucoup trop de temps pour pleurer et dire à quel point il lui manquerait. Il préférait courir vers le train et lui envoyer un baiser de loin. Il avait jamais été de ceux qui montrent facilement leur affection.

Comme de bien entendu, cela fut la même course que chaque année. Il balança sa malle dans le train, eut le temps de faire un bruyant baiser sur la joue de sa mère et de grimper dans le train qui se mettait en marche. Il lui promit qu'il lui écrirait au moins une fois par semaine et qu'il serait un élève hors-pair. Une fois dans le train, il soupira et enleva ses lunettes de soleil, créant l'émoi dans le coeur de deux petites Serdaigles qui traînaient par là. Il leur fit un sourire brillant et un clin d'oeil, avant de les faire se bouger d'une main douce sur le dos. Il savait déjà que ça ferait leurs rêves pendant quelques jours. Touchées par le grand Nate... Mais bon, il s'en fichait pas mal de ces filles, il était l'heure de repérer Abi. Il traversait la foule la tête haute, la démarche sûre de lui et virile, le sourire en coin. Il saluait les gens qu'il connaissait, s'attardant parfois pour demander des nouvelles des gens qu'il connaissait. Il trouva enfin Abi et entra dans le compartiment, laissa tomber son sac plein de provisions et soupira bruyamment:

"T'aurais pas pu t'installer encore plus loin? Ah, au passage, 3/4 des provisions sont pour toi, ma mère a dit que tu avais encore perdu du poids cet été et qu'à ce rythme, on verra bientôt tes os!"

Il enleva sa veste en cuir et s'étala sur sa banquette, posant ses pieds sur la banquette d'Abi, sans plus de cérémonie. Le poids d'Abigail était un des sujets préférés de sa mère, qui espérait encore les voir se marier quand ils auraient fini Poudlard.
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 10
Inscription : 23 Janvier 2013, 20:46
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par Hazarius » 28 Janvier 2013, 22:29

Une boule de poils. Ce fut ce qui le réveilla. Une boule de poils pas plus grosse qu'une de ses mains et pas bien lourde mais pleine de poils. Marmonnant dans la boule de poils qui lui servit alors de barbe sur le moment, Michaelis se tourna sur le côté faisant rouler la dite bouboule sur son oreiller. Pourquoi se lever? Il était si bien dans son grand lit douillé recouvert de livres et parchemins. Le bordel monstre... Toute sa chambre, très grande chambre était un vrai champ de bataille. Des livres partout, des parchemins, des plumes, des pelotes de laines, des peluches, des vêtements... une chambre de garçon quoi... Non, Michaelis n'était pas aussi bordélique que ça d'ordinaire mais là, il s'était battu avec ... la boule de poils qui voulait à présent le sortir du lit. D'accord, d'accord, il ne s'était pas battu, il s'était amusé et le résultat tout le monde pouvait le voir. Refusant de se lever alors que la boule de poils revenait à la charge, Michaelis se cacha sous sa couette.

"- Me lèverais pas..."

Marmonnant de nouveau mais dans sa couette cette fois, ce fut alors un véritable concert de miaulement qui s'abattit sur ses pauvres oreilles. Non, il ne se lèverait pas! Il n'avait pas envie de se lever! Et puis pourquoi est-ce que cette boule de poils venait l'embêter tout d'un coup?!! Elle avait été si sage pendant les vacances, faisant même la grasse matinée avec lui tous les matins. Lorsque la boule de poils se mit à sauter sur son dos, Michaelis soupira. Il rendit les armes et se leva d'un bon, envoyant la boule de poils rouler plus loin sur le matelas. Baillant en mettant une main devant sa bouche, il tourna la tête vers la porte de sa chambre qui venait de s'ouvrir. Se tenant dans l'enchevêtrement, sa mère et ses grands-mères avec un air amusé.

"- Bonjour, Micha! Terrassé par Peluche? "

Sa mère et ses grands-mères se mirent à rigoler doucement. Fixant la peluche vivante, véritable prédatrice, avec ses deux billes bleus et sa pelasse immaculée blancheur, son petit minois, ses petites papattes... Essayant de résister de toutes ses fortes... il perdit bien vite la bataille et s'emparant délicatement de la bête redoutable, il se mit à frotter son nez contre sa truffe pour se retrouver couvert de petites léchouilles. Faisant des mamours à son adorable peluche, il ne remarqua pas sa mère sortir son appareil photo et le mitrailler avec. Même s'il s'en était rendu compte, il n'aurait pas vraiment réagi. Il savait que face à sa mère ou ses grands-mères, il ne faisait pas le poids. Personne ne faisait le poids. Même en minorité, les femmes faisaient la loi dans cette famille. Il n'allait pas s'en plaindre et puis ça ne le dérangeait pas du tout. Reposant sa peluche délicatement sur son lit, Michaelis s'était à nouveau et finit par se lever. Tout en évitant soigneusement tous les obstacles qui parsemaient le sol de sa chambre, il vint embrasser sa mère et ses grands-mères.

"- Bonjour. Pourquoi est-ce que tout le monde vient me réveiller? "

"- Peut-être parce que tu as un train à prendre direction Poudlard pour ta sixième année? "suggéra sa mère.

"- hum... c'est une idée qui demande réflexion en effet." répondit-il.

"- Est-ce qu'un jour, nous te verrons stressé? Paniqué? Surpris? " demanda une de ses grands-mères.

"- Nan, ça vous ferez trop plaisir!" répondit-il avec un grand sourire avant de se diriger vers sa salle de bain.

Un quart d'heure plus tard, il retrouva toute sa grande famille autour de la table. Peluche s'était perché sur son épaule et regardait tout le monde avec ses grands yeux bleus. Le petit déjeuné se passa dans l'animation totale, tout le monde discutait de tout et de rien, principalement de rien. Vu qu'ils se voyaient tous les jours, il n'y avait vraiment rien de nouveau à se dire à par quand la gazette arrivait. Là, c'était un véritable déferlement de conversation! Pas un sujet, pas un article n'était oublié et tout le monde avait son mot à dire. Finissant son petit déjeuné puis donnant du bacon à Peluche qui sauta sur la table pour manger, Micha sortit un livre d'une de ses poches et poursuivit sa lecture entamée la veille. A peine commencé que le livre lui fut pris des mains par son père.

"- Tu finiras ta lecture plus tard. En route pour la gare, j'espère que ta valise est prête! "

"- C'est une possibilité."

Un soupire général se fit entendre à la table, Michaelis était vraiment quelqu'un de très intelligent mais alors il n'avait aucune notion du temps, des choses pressantes. Il était quelqu'un de trop zen la plupart du temps. Sa mère s'empressa donc de vérifier s'il l'avait faite mais elle ne s'étonna pas de voir que c'était déjà le cas. Ce garçon... à par ses livres, sa musique, son quidditch... exaspérant mais si adorable. Passant dans tous les bras pour dire au revoir, il se retrouva bien vite devant la locomotive rouge qui sifflait déjà un peu. Encore dix minutes et le train se mettrait en route. Positionnant Peluche sur son épaule droite, il serra sa mère dans ses bras, une étreinte plus masculine pour son père et hop dans le train à la recherche d'un compartiment vide ou tranquille. Tirant sa valise derrière lui, il finit par en trouver un. Il souleva sa valise et mit dans les filets à baguage, s'installa sur une des banquettes, posa Peluche ses genoux, sortit son livre et ... se déconnecta de la réalité et du mon civilisé pour la durée du trajet ou alors jusqu'à ce que quelqu'un vienne l'interrompre.
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 176
Inscription : 25 Janvier 2013, 14:58
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par Abigail A. Eddings » 29 Janvier 2013, 20:31

La blonde sursauta. La porte du wagon ou elle était installé venait de s'ouvrir et une tête plus que familière entra pour se poser a en face d'elle. Encore des paroles réconfortantes... Grand sourire et tirage de langues tout en faisant la grimace. Elle toucha son ventre en baissant les yeux.

"Que dale j'ai au moins pris deux kilos avec l'engraissement perpétuel de ta mère... Pourquoi elle me trouve maigre ? J'mange tout le temps !"

C'est vrai qu'elle n'était pas bien épaisse mais la demoiselle n'était pas du genre a se priver. Elle mangeait très bien a table et de tout. Et pas que de la verdure... Viande en sauce et fromage... Elle était du genre a faire honneur au repas ! Mais elle ne grossissait pas beaucoup. Voir pas du tout. Le sang de Vélane qui coulait dans ses veines y étaient surement pour quelque chose. Vous avez déja vu un vélane moche ? Évidemment que non... Sinon cela ne voudrait rien dire...

Bref, elle haussa les épaules tout en faisant un signe qui suggérai "j'en veux pas de tout tes trucs" et observa son ami. Cela devait faire une semaine qu'elle ne l'avait pas vu. Ils avaient encore passé une bonne partie des vacances ensembles. Elle souria tout en se remémorant des instants épiques de leurs délires personnelles.

"Ca va ta cheville au fait ? Moi j'ai toujours cet énorme bleu sur la fesse... Je crois que je vais l'avoir un moment..."

Elle gloussa doucement. Oui, dans le genre aventurier... Ils étaient tout les deux de beaux specimens... Il faut dire, se balader la nuit tout les deux sans armes alors qu'il y a plus de bestioles dans le bois qu'autre choses... C'est osé... Mais c'était le chalenge : pas de lumiere... Le premier qui cri a perdu ! Abi avait perdu... Une branche sur le sol, un rouler boulé.. Ba cri de fille qui a mal quoi ! Et encore, je ne raconte pas tout ici....

"Tu sais que ma mère n’arrête pas de me demander ce qu'on a pu faire pour ce faire si mal ? J'ai rien dit mais c'était pas facile..."
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 124
Inscription : 11 Décembre 2012, 20:42
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par AlicePrince » 04 Février 2013, 16:23

Alice se trouvait sur le fameux quai 9 3/4 dont elle avait longuement entendu parler.
Elle observait le train qui l’emmènerait bientôt vers Poudlard où elle commencerait sa première année d'étude.

Le quai était bombé, il y régnait un chahut improbable et elle se faisait souvent bousculer par d'autres élèves impatients de retrouver leurs camarades.
Elle soupira. Non vraiment, les bains de foule n'étaient pas fait pour elle.

Elle se retourna pour faire face à ses parents. Elle ne les verrait plus jusqu'aux prochaines vacances. Cela la laissait plutôt indifférente. Non pas qu'elle n'aime pas ses parents ! Au contraire ! Mais elle les aime à sa façon.

"- Bon et bien, je crois que je devrais monter dans le train. Je vous écrirais dans les prochains jours.
- Au revoir ma chérie !"

Sa mère l’étreignit avec force.
Alice empoigna sa valise, lança un dernier regard à son père et partie à la conquête d'un compartiment libre. Elle eut de la chance et en trouva un, il y faisait déjà plus calme. Elle s'assit en se demandant comment aller se dérouler sa rentrée. Dans quelle maison serait-elle répartie ? (Elle espérait Serpentard.) Se ferait-elle quelques amis pour une fois ? Serait-elle à la hauteur ?
Malgré la sérénité qu'elle affichait en public et surtout devant sa famille, Alice était bel et bien terrorisé par son avenir proche !
Afin de se sortir ces mauvaises pensées de sa tête, elle prit un livre dans sa valise et se mit à bouquiner.
We stopped checking for monsters under our beds when we realized they were inside us.
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 11
Inscription : 08 Septembre 2012, 11:34
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par JoLove » 04 Février 2013, 20:20

Alexis se réveilla de bonne humeur ce matin-là, à exactement 6h30 du matin. Il prépara son arsenal pour pouvoir se rendre à Poudlard après des années hors du regard de l'école. La nouvelle directrice, Minerva McGonagall, lui avait autrefois enseigné la Métamorphose (un cours dont il se rappellerait encore pour des années à venir) et lui avait proposé cette année de remplacer le Professeur Binns pour donner le cours d'Histoire de la Magie. L'historien ne pouvait rêver de plus grand honneur que de servir encore une fois cette école qui l'avait accueilli à bras ouvert, et assura aussitôt l'envoi d'un hibou avec sa réponse positive. Il prépara alors tout ce qu'il fallait pour pouvoir donner son premier cours au début du mois de Septembre, puis amassa ce qui lui restait pour le mettre soigneusement dans sa valise. Alexis pensa qu'il ne pouvait pas être plus heureux. Il déjeuna copieusement, continuant de prendre quelques notes pour ses élèves et commençant à réunir les différentes informations venues tout droit de ses voyages incessants autour du monde pour pouvoir se préparer à partir avec la tête pleine et le coeur battant. C'était un moment qu'il n'oublierait jamais, ça il pouvait s'en assurer. Monter dans le Poudlard Express non pas en tant qu'élève, mais en tant que professeur... Que pouvait-il arriver de mieux?

L'heure avance. À 8h30, Alexis révisait encore ses notes, et commençait à corriger certains exercices qu'il allait donner à ses élèves. Il se concentra également sur les notions de bases qu'il allait leur apprendre directement durant toute l'année. Il porta une attention particulière sur le cours concernant l'histoire de Poudlard, allant de sa création jusqu'à la Grande Bataille de Poudlard ayant eu lieu il y a près de 5 mois. Il réalisa soudain que cette Bataille avait ébranlé plusieurs personnes, et que les séquelles de cette Guerre avaient sûrement marqués beaucoup plus de gens qu'Alexis ne pouvait l'imaginer. Il décida de ne pas trop élaborer sur ce point particulier, mais savait qu'il n'aurait d'autre choix que d'en parler, au risque de jouer avec les nerfs de ses élèves. Il n'aimait pas les drames, les épisodes larmoyants. Alors, il préférait plutôt amenuiser l'impact que cette partie du cours aurait sur certaines personnes.

10h30. Il allait être en retard si ça continue. Il se concentra sur la gare King's Cross, et se rappela d'une forêt non loin. Il fit un effort et transplana. Son corps disparut alors dans un claquement sonore pour apparaître dans la forêt aux abords de la gare. Il commença à marcher, vêtu de son habituel complet bleu, et entra à l'intérieur. Il localisa rapidement les plateformes 9 et 10, et se mit alors à courir d'un pas décidé, ses valises faisant claquer leur contenu contre le cuir. Il fonça littéralement dans le mur et passa au travers, arrivant enfin à la plateforme 9 et 3/4. Il entra dans le train et montra sa lettre au conducteur, signifiant qu'il était professeur. Il se dirigea dans un wagon occupé par une seule personne, et son visage s'emplit soudain de perplexité. Cet homme, il l'avait déjà rencontré. Il chercha dans sa mémoire, et soudain, il eut une illumination.

-Tiens donc. Vous étiez à Gryffondor il y a 16 ans, n'est-ce pas? En cinquième année, pour être plus précis. Josh Castle, je présume?
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 9
Inscription : 31 Janvier 2013, 22:01
Cours interactif : Voir le bulletin

Re: C'est ainsi chaque année

Message par Josh Castle » 08 Février 2013, 21:29

[justifier]Après s'être précipité, le professeur Castle avait montré sa lettre signée de la main du professeur McGonnagal et était allé s'asseoir juste au moment où le train s'ébranlait. Le professeur sortit divers livres de son bagage et fut étonné de voir qu'il était actuellement le seul à bord du Poudlard Express parmi les enseignants, les autres avaient dû transplaner jusqu'à Pré-au-Lard ou avaient dû rejoindre le château avec quelques jours d'avance. Josh s'installa et entama la lecture d'un traité de Métamorphose dont les bonnes feuilles étaient paru la veille dans la Gazette du Sorcier et qui paraissait intéressant. Josh Castle en avait profité l'avant-veille pour aller au Chemin de Traverse et notamment à Fleury et Bott où il avait pu rencontrer quelques uns de ses élèves qu'il aurait à Poudlard, il avait acheté le livre. Il l'ouvrit et commença à lire le Prologue avant de passer au premier chapitre lorsqu'il entendit la porte coulisser et la voix d'un autre de ses collègues. Il se redressa quelque peu et le salua.

-Tiens donc. Vous étiez à Gryffondor il y a 16 ans, n'est-ce pas ? En cinquième année, pour être plus précis. Josh Castle, je présume ? me dit-il avec un sourire. Josh eut beau chercher de qui il s'agissait mais cela ne lui revint pas jusqu'à ce qu'il se souvienne de ces yeux bleus perçants qu'il n'avait pas vu depuis plusieurs années. Son collègue était légèrement plus vieux que lui mais maintenant il se souvenait de lui. -Alexis Wanders ? Ou Wandler ? Je me souviens pas vraiment de votre nom mais je me rappelle bien que lorsque vous étiez en dernière année, vous avez décroché la meilleure note de votre promotion en Histoire de la Magie, la plus belle note que le professeur Binns n'ait jamais eu d'ailleurs... Je m'en souviens, il parlait de vous avec des yeux pleins d'étoiles.

Josh fit place à son collègue pour qu'il puisse s'installer et fit léviter ses valises pour les placer dans le filet à bagage afin de libérer un peu d'espace. Il regroupa aussi quelques uns de ses papiers et en fit une petite pile qu'il déposa à sa gauche, le livre étant posé sur la petite tour ainsi disposée. Lorsque son confrère fut installé le professeur lui demanda : Alors cher collègue, content de revenir à Poudlard ? D'ailleurs savez-vous si d'autres membres du corps professoral doivent nous rejoindre ?[/justifier] dit-il avec un léger sourire tout en jetant un coup d'oeil sur le décor extérieur qui commençait à défiler sous ses yeux.

[HRP : C'est franchement court et j'en suis désolé :/]
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 32
Inscription : 19 Janvier 2013, 14:04
Cours interactif : Voir le bulletin

Suivant

Retour vers Hogwart Express

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron